Animaux : Changement de statut des perroquets gris du Gabon (Jaco)

Changement de statut des perroquets gris du Gabon (Jaco) / © DRAux propriétaires de perroquets gris du Gabon (Jaco) (Psittacus erithacus)

En Afrique, dans les pays où il vit en liberté, le gris du Gabon se raréfie, victime du braconnage et de la destruction de son milieu naturel. Les pays dont il est originaire, appuyés par l’Union européenne, l’ont fait transférer à l’annexe I de la Convention internationale sur le commerce des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (dite CITES). Le règlement européen a suivi cette protection renforcée en inscrivant cette espèce à l’annexe A (statut le plus protecteur) à partir du 04/02/2017.

Si vous détenez un ou plusieurs perroquets gris du Gabon, qu’ils soient nés en captivité ou pas, vous avez jusqu’au 04/02/2018 au plus tard pour déclarer vos animaux. Passé ce délai, vos oiseaux seraient détenus en infraction et pourraient faire l’objet d’une saisie et d’un procès verbal par la police de l’environnement.

Pour éviter cela vous devez impérativement :

  • Téléchargez le formulaire cerfa 12447*01 ici ,
  • Envoyez le dûment rempli avec une copie de votre carte d’identité à brigitte.deschodt@tarn.gouv.fr ou par pli postal à DDCSPP – 18 avenue Maréchal Joffre – 81013 ALBI cedex 9,
  • Un arrêté autorisant leur détention au sein d’un élevage d’agrément vous sera communiqué,
  • Vous transmettrez ensuite cet arrêté, à la DREAL pour obtenir un certificat intra-communautaire (CIC)* à david.danede@developpement-durable.gouv.fr

La DREAL ne pourra délivrer les certificats intra-communautaires (CIC) autorisant la cession des oiseaux que si les démarches précédentes ont été préalablement réalisées. En l’absence de tels CIC, la vente, la détention en vue de la vente, la publicité en vue de la vente, le transport en vue de la vente, la mise en vente, la vente et l’achat des perroquets gris du Gabon sont interdits et les infractions constituent des délits.

Source et photo : Communiqué de la Préfecture du Tarn
Photo : © DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *