Tribune Libre : Révisions de mathématiques pour Martin Malvy

Cours de calculs du CACG / © Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet Manipulation de la CACG sur les déficits en eau du bassin du Tescou : Révisions de mathématiques pour Martin Malvy

Le 18 mars à 18h30, une rencontre publique avec Martin Malvy, Président du Conseil régional, était organisée à Lisle-sur-Tarn. Or, le Conseil Régional a cofinancé des études préalables au projet de barrage de Sivens.

Martin Malvy est également Président, depuis juillet 2008, du comité de bassin Adour-Garonne. Le comité de bassin oriente les actions de l’agence de l’eau à travers l’élaboration, le suivi et la mise à jour, tous les six ans, du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE).

Le 24 octobre 2013, le Collectif de sauvegarde de la zone humide du Testet a alerté l’Agence de l’eau Adour-Garonne (AEAG) sur l’incompatibilité du projet de Sivens avec 12 dispositions du SDAGE et sur les nombreuses inexactitudes de la dernière étude réalisée en mars 2009* par la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) qui est la principale justification du projet. Suivant l’avis favorable de la commission des interventions de l’AEAG, présidée par André Cabot (également porteur du projet au Conseil général et administrateur de la CACG), le Conseil d’administration de l’AEAG a accordé, le 4 novembre 2013, une subvention de 4 189 238 € à la CACG pour le barrage de Sivens.

Le Collectif a donc profité de la présence à Lisle-sur-Tarn de Martin Malvy, ainsi que de Michèle Rieux (Conseillère générale), Jean Tkaczuk (Maire de Lisle-sur-Tarn) et d’être sur le canton de Marilyne Lherm (Conseillère générale), tous favorables au barrage, pour rappeler que ce projet repose sur une manipulation de la CACG dans son étude de 2009.

Une salle de classe était installée sur la Place de la Mairie de Lisle sur Tarn. Durant 45 mn, le Collectif a donné un cours de mathématiques durant lequel des enfants et des adultes ont repris les calculs de la CACG, elle-même représentée pour annoncer ses résultats mensongers. Cet exercice (télécharger l’exercice) a permis de comprendre la façon dont la CACG a manipulé l’information remise aux élus et à l’AEAG.

Voir la vidéo de l’échange

Collectif-Testet-Cours-calculs-CACG-1Lors de son arrivée à la Salle des fêtes, le Collectif a pu interpeler Martin Malvy sur le soutien de la Région et de l’Agence de l’eau au projet de barrage bien qu’il repose sur une étude bidon de la CACG. Une copie du rapport d’analyse du Collectif lui a, à nouveau, été remise (il a déjà reçu une copie en septembre 2013). Martin Malvy a répondu que la Région n’était pas décisionnaire sur le projet de barrage ce a quoi le Collectif a répondu qu’elle a cofinancé les études préalables et que cette étude de 2009 a menti aux élus. Le Collectif lui a demandé d’user de son influence auprès du Conseil Général et de l’Etat pour que le dialogue soit relancé et que les travaux ne démarrent pas avant la décision du Conseil d’Etat comme le Premier Ministre l’a annoncé pour Notre-Dame-des-Landes.

* En mars 2009, la CACG a remis au Conseil Général du Tarn un rapport d’étude de 12 pages :

« Actualisation du calcul des déficits en eau du bassin du Tescou » qui était censé actualiser le rapport de la CACG en 2001 (140 pages + annexes).

Télécharger notre analyse détaillée du rapport 2009 (24 pages)

Notre analyse montrant la manipulation du déficit global en eau par la CACG a été envoyée en septembre 2013 aux Ministres chargés de l’Ecologie et de l’Agriculture, aux Conseils Généraux 81 et 82, au Conseil Régional (Martin Malvy), aux Préfectures 81, 82 et de région, au Maire de Lisle sur Tarn. En octobre 2013, elle a été envoyée au directeur de l’AEAG. A ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse acceptant ou contestant notre analyse. Tous ces destinataires sont sans doute encore en train de refaire les calculs…

Source : Communiqué du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *