Tribune libre : Développement économique, communiqué de Pascal Néel, président de Tarn & Dadou

Pascal Néel / © tedCommuniqué de Pascal Néel
Président de la communauté de communes Tarn & Dadou
Jeudi 23 janvier 2014

« Je suis surpris des annonces de M. Gausserand, rapportées dans la Dépêche du midi du 23 janvier, quant au développement économique du territoire de Tarn & Dadou et plus particulièrement du gaillacois. En effet, il semble que dans son programme électoral, M. Gausserand entende tourner le dos à la Zone d’Intérêt Régional du Mas de Rest, d’une part, et procéder à une extension de la Zone d’activité de Roumagnac, d’autre part.

Concernant le Mas de Rest

Je souhaite rappeler que la ZIR du Mas de Rest est labellisée par le Conseil régional et Midi-Pyrénées Expansion. Ce label est un gage d’une importante qualité environnementale et paysagère et d’un accompagnement garanti par des dispositifs locaux mis en place par Tarn & Dadou : la pépinière-hôtel d’entreprise « Granilia », etc.
Sur cette zone, les infrastructures sont prêtes à accueillir de nouvelles activités, puisque tous les aménagements ont été réalisés ou sont en voie d’achèvement. De plus, à l’initiative du Conseil général, la Mas de Rest sera relié à l’autoroute via la bretelle de Rivières depuis l’échangeur de Lagrave, ce qui accroît sans conteste son attractivité.
Cette dernière ne fait d’ailleurs aucun doute : la ZIR se développe constamment depuis sa création et accueille trois nouvelles entreprises en 2014 qui créeront à court terme une cinquantaine d’emplois au minimum.

Concernant Roumagnac

A contrario, l’extension de la Zone d’activité de Roumagnac nécessiterait, à la fois, la révision du Schéma de cohérence territoriale (SCOT) et des investissements particulièrement conséquents (voirie, réseaux…) qui devraient être supportés par le budget de l’intercommunalité. En outre, du fait de sa faible réserve foncière, un tel projet de développement de Roumagnac n’aurait pas le potentiel actuel du Mas de Rest,Ainsi, je considère que de telles propositions vont à l’encontre de la stratégie de développement économique du territoire de Tarn & Dadou. Je n’ose croire que M. Gausserand affiche cette proposition dans une visée purement électoraliste, mais je crains que ce soit sans s’être assuré au préalable de sa viabilité technique et financière.Je rappelle que le développement des Zones d’activités économiques est, tout autant, le fruit d’une stratégie communautaire des 29 communes du territoire de Tarn & Dadou en faveur des entreprises et de l’emploi que l’accomplissement du projet municipal des élus de Gaillac. Le conseil communautaire de Tarn & Dadou demeure l’instance souveraine pour en décider. »

Référence de l’article : http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/23/1801402-gaillac-il-est-temps-de-passer-a-autre-chose.html

Source : Communiqué de Pascal Neel
Photo : © Ted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *