Gaillac : On expérimente les couches lavables à la crèche la Rose des vents

On expérimente les couches lavables à la crèche la Rose des vents, Gaillac / © TedDepuis l’ouverture de la crèche de la Rose des vents à Gaillac, fin août 2013, Tarn & Dadou expérimente l’utilisation de couches lavables auprès de la trentaine de jeunes enfants accueillis. Bien qu’il soit trop tôt pour dresser un bilan de cette opération, il apparaît d’ores et déjà que la quantité de déchets produite a été quasiment résorbée.
L’expérimentation se caractérise par le test quotidien de différents modèles de couches. Elle n’a pu se concrétiser qu’avec l’adhésion du personnel au projet et la coopération des familles, tout en prenant garde au bien-être des enfants. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme local de prévention des déchets, à travers lequel les élus s’engagent à agir pour améliorer la collecte des déchets d’une part, les réduire d’autre part.

Les couches jetables, une source importante de déchets

Un enfant consomme, en moyenne, 5.000 couches jetables de la naissance à la propreté, ce qui représente 560 kg de matières premières, 100.000 litres d’eau, mais également 1 tonne de déchets non valorisables par enfant. Enfouies, les couches se dégradent en plus de 300 ans, tout en contaminant les sols et les nappes phréatiques avec les produits toxiques qu’elles renferment.
Sur le territoire de Tarn & Dadou, les textiles sanitaires (lingettes, mouchoirs et couches jetables) représentent 16,8 kg de déchets par habitant chaque année. Pour un couple avec un enfant en bas âge, les couches jetables constituent en moyenne 50 % de leur poubelle.

Un suivi et un accompagnement régulier

Avec l’aide de l’association Mitsa (Toulouse), la direction de la crèche et l’équipe d’animation ont été formées à l’utilisation de couches lavables. Les réponses apportées ont rassuré les parents et le suivi régulier de l’opération à travers un tableau de bord permet d’évaluer les effets de l’expérimentation. De plus, l’association Mitsa et Amélie Galand, animatrice du Programme local de prévention des déchets, organisent des visites mensuelles à la crèche et proposent des échanges téléphoniques et des réunions d’information en cas de besoin.

Le lavage des couches, réalisé de façon journalière, répond aux normes d’hygiènes hospitalières grâce à la participation de la blanchisserie de l’hôpital de Gaillac, située à proximité de la crèche.

Véritable projet éco-responsable pour la Communauté de communes, la généralisation des couches lavables dans d’autres crèches Tarn & Dadou pourrait être envisagée après la phase d’évaluation de l’expérimentation à la Rose des Vents, à l’automne 2014.

Source : Communiqué de Tarn & Dadou
Photo : © Ted

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *