Positivons ! Le mystère de la mort de Toutankhamon enfin résolu ?

Toutankhamon / cc Phil KP - FlickrUne équipe de chercheurs britanniques lève le voile sur une partie du mystère entourant la mort de Toutankhamon dont la momie a donné lieu à de nombreuses légendes. Selon leurs travaux, le jeune roi d’Egypte Antique se serait fait percuter par un char puis aurait brulé post-mortem dans son sarcophage suite à une momification complètement ratée.

Depuis sa découverte en 1922, la momie de Toutankhamon ne cesse d’intriguer. Au cours des dernières années, de nombreuses histoires et légendes populaires alimentées par la presse ont ainsi circulé sur son compte. La mise à jour de son tombeau notamment a longtemps été associée à une malédiction responsable de plusieurs décès mystérieux, y compris celui de Lord Carnarvon l’archéologue à qui l’on doit la découverte.

Mais aujourd’hui, une partie du mystère qui entoure la mort de cette figure importante de l’Egypte antique semble avoir été résolue par une équipe de chercheurs britanniques de l’Institut médico-légal de Cranfield. Jusqu’à présent, les circonstances du trépas de Toutankhamon sont restées une énigme pour les scientifiques. Grâce à de précédentes recherches, on sait que la mort du jeune roi est advenue 1323 avant J.-C., alors que celui-ci était âgé de 19 ans.

Toutankhamon, un accident de char responsable du décès ?

Les causes du décès, en revanche, ont fait l’objet de nombreuses théories. Certains archéologues évoquent le paludisme, une crise d’épilepsie ou encore une maladie des os. Des hypothèses évoquées suite à des analyses menées sur la dépouille du roi. Toutefois, selon les scientifiques de l’Institut, la véritable cause de la mort serait tout autre : Toutankhamon aurait été percuté par un char.

Toutankhamon, un corps mal momifié

Autre bizarrerie : l’aspect carbonisé de la momie. Un examen au microscope électronique des restes du roi a permis de constater que la chair avait effectivement brûlé. Les chercheurs affirment que la calcination du corps serait liée à des problèmes de momification et se serait produite peu après que le sarcophage ait été scellé. La réaction aurait été déclenchée par la mise en contact du lin, du mélange d’huile d’embaumement et de l’oxygène.

Source : avec l’aimable autorisation de www.touslesjoursunebonnenouvelle.fr
Photo : cc Phil KP – Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *