Tribune Libre : Collectif des Usagers de l’eau de la Communauté de Communes du Pays d’Agoût

Eau potable / © bigfoot - FotoliaLe 18 septembre 2013, lors du dernier Comité Syndical du SIAEP, les représentants du Collectif des Usagers de l’eau ont pu entendre les informations suivantes :

Le SIAEP s’engage dans le projet de raccordement à l’eau de la Montagne Noire pour alimenter les communes de : Guitalens-L’Albarède, Serviès (moins le chemin de Varagnes), St Paul, Damiatte, Viterbe, Teyssode, la zone de Brazis à Fiac, soit 62 % des besoins et environ 4300 hab.

Les autres communes : Puycalvel, Cuq, Carbes, Jonquières, Vielmur, Fréjeville et tout le reste de Fiac, continueront à être alimentées par l’eau du Syndicat du Dadou, soit 38 % des besoins pour environ 3600 hab.

Pour cette première information, le Collectif se réjouit de l’avancée réelle du projet de raccordement à l’Institution des Eaux de la Montagne Noire mais déplore l’importante quantité d’eau qui sera encore achetée au SIAH Dadou à un tarif supérieur à celui de l’IEMN et sans garantie de stabilité tarifaire pour l’avenir.

Le Président du SIAEP présente également un projet d’abandon du Syndicat intercommunal au profit de la création d’une Société Publique Locale (S.P.L).

Or il faut savoir que dans ce type de société anonyme, régie par le Code du Commerce, les communes sont les actionnaires. Ces sociétés relèvent des méthodes de gestion des entreprises privées et sont donc soumises à l’impôt sur les sociétés. Il s’agit là d’un changement radical : on substitue à un service public qui répond aux besoins des usagers-citoyens, une véritable entreprise qui doit fournir un service rentable à des clients.

Le Collectif s’interroge sur les raisons et l’intérêt réel de cette soudaine proposition de mutation. Qui est demandeur ? Quel est l’avantage pour les communes et les abonnés? A six mois des élections municipales pourquoi vouloir bouleverser l’organisation du service public de l’eau essentiel à la vie de la population du territoire ?

Le Collectif continue son travail de vigilance et interpelle les élus et la population  sur ces questions qui nous concernent tous et qui méritent informations et débats publics.

Photo :  © bigfoot – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *