Gaillac : Festival du cinéma européen 2013

Festival du cinéma européen 2013 (c) © Teddy Bélier Festival du cinéma européen 2013
Du jeudi 17 octobre 2013 au dimanche 20 octobre 2013
Gaillac – Imagin’Cinémas

Le Festival du Cinéma Européen de Gaillac fête ses dix ans !

A Gaillac ainsi qu’en région, le cinéma européen est à l’honneur de la 10e édition du Festival du cinéma européen. Seize films de dix nationalités différentes, pour certains inédits ou en avant-première, sont proposés au public ; il s’agit plus que jamais pour Les 400 coups de favoriser la découverte et de valoriser la diversité des films. L’association réaffirme sa fidélité à une certaine idée du cinéma et maintient sa ligne éditoriale : exigence, diversité, rencontres sans paillettes ni compétition. Du jeudi soir au dimanche soir, le public est attendu pour défendre le chemin de la création et la joie d’un regard non formaté.

Le Festival du Cinéma Européen de Gaillac fête ses dix ans, l’edito des 400 coups

Dix ans de ferveur pour une association placée sous l’égide de François Truffaut qui s’est muée en vrai communauté, animée de la passion du cinéma dans le souci de faire découvrir et d’instaurer le partage des regards.
Dix ans pour créer la tradition, le rituel de ces rencontres, pour composer la figure d’une histoire commune, pour tisser les liens avec un public fidèle et passionné, toujours curieux de ces cinéastes qui, loin des tentations mercantiles ou des esthétiques ostentatoires, proposent un regard sur le monde, qui nous interrogent, nous animent, nous grandissent en nous offrant une vraie place de spectateur et la chance d’ouvrir nos sens, de déployer nos émotions et nos réflexions !
Dix ans de programmations successives grâce auxquelles des oeuvres artistiques nous offrent la capacité de résister et d’inventer !
Cette nouvelle édition reprend fidèlement l’idéal de la diversité, de la pluralité culturelles. La variété des hommages aux cinémas allemand, autrichien, belge, britannique, danois, espagnol, géorgien, italien, norvégien, suédois et turc s’accroît de l’intérêt porté par l’Europe aux pays plus lointains ; le film anglais Metro Manila se situe aux Philippines, le film allemand The Lunchbox à Bombay, le film espagnol Operación E en Colombie.
Les thématiques sont riches d’un engagement éthique : montrer la dynamique de l’énergie pour se sauver du désespoir, garder le sens de l’humour, de la grâce et de la générosité dans un monde de violences sociales qui confronte la Suède à l’immigration Eat, sleep, die, faire la satire sociale du néoréalisme associé à la téléréalité en Géorgie Keep smiling, dénoncer les inégalités sociales liées à la mondialisation capitaliste, la pauvreté, la corruption, la prohibition au coeur des métropoles grouillantes et menaçantes dans un polar teinté de mélodrame Metro Manila.
Le cinéma européen a le souci de l’Histoire : la question de l’héritage de la barbarie nazie, de la culpabilité collective Lore, les zones d’ombre de la société italienne Piazza Fontana, la réflexion sur la justice sociale dans L’Esprit de 45, la violence exercée par la guérilla à l’encontre même de la population qu’elle est censée libérer Operación E.
Il n’en questionne pas moins la société contemporaine : la question de l’euthanasie en Italie avec la figure d’une femme qui aime la vie et donne la mort Miele, la peur emblématique des nomades envers les immigrés dans une Turquie en proie aux divisions internes, la tentative de désigner un bouc émissaire pour conjurer la peur de l’autre et refaire la cohésion du groupe Derrière la colline, la survie dans la nature et la question des raisons d’exister Le Mur invisible.
Alabama Monroe fait vibrer la musique bluegrass dans un drame où l’amour-fusion d’un romantique athée et d’une croyante réaliste affronte la mort et le deuil dans l’éternité flamboyante d’une émotion qui persiste, au-delà de la douleur, à célébrer la vie.
Le Premier homme illumine la pensée de Marcel Camus, la fidélité à son enfance, le sens de l’essentiel : la mère silencieuse, la pauvreté orgueilleuse, le bonheur de la lumière, car « une oeuvre d’homme n’est rien d’autre que ce long cheminement pour retrouver par les détours de l’art les deux ou trois images simples et grandes sur lesquelles le coeur, une première fois, s’est ouvert ».
L’emblème de ce dixième festival pourrait être in fine Le Festin de Babette, portrait d’une femme inoubliable qui fait don d’elle-même en consacrant la cuisine comme métaphore de l’art – transport physique et transport spirituel – qui ouvre une société fermée aux goûts des autres et à la joie des sens, qui, dans la lignée du cinéaste Carl Theodor Dreyer, crée une volupté mystique.
Le repas permet à la petite communauté de retrouver la joie d’exister, la sérénité de l’être-ensemble.
Que le festival, dans la fête de son dixième anniversaire, vous soit ce festin d’amour où nourrir corps et esprit !

Festival du cinéma européen, le programme 2013

Jeudi 17 octobre 2013

  • 16h00
    • Derrière la colline d’Emin Alper
      Au pied de collines rocheuses, Faik mène une vie de fermier solitaire avec son métayer et sa femme. Quand arrivent de la ville son deuxième fils et ses petits-enfants, il les met en garde contre les nomades qui traversent la région. Tandis que se déroulent les vacances, la menace rôde, invisible. Fiche allociné
    • Le Mur invisible de Julian Roman Pölsler
      Une femme se retrouve seule dans un chalet en forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Fiche allociné
  • 19h00 : Ouverture du festival
  • 19h30 : Soirée Belge(film + buffet)
    • Alabama Monroe de Felix Van Groeningen
      Le film raconte l’histoire d’amour entre Élise et Didier.
      Elle possède son propre salon de tatouage, lui joue du banjo dans un petit groupe. C’est l’amour au premier regard bien que tout les oppose. Il parle, elle écoute. Quand nait leur fille Maybelle, leur bonheur est complet. Mais à 6 ans, Maybelle tombe gravement malade. Didier et Élise réagissent tout à fait différemment, mais Maybelle ne leur laisse pas le choix : ensemble, ils doivent se battre pour elle. Est-ce possible alors qu’ils sont si différents ? Ou l’amour les abandonnera-til au moment où ils en ont le plus besoin ? Mélodrame intense, plein de passion et de musique. Et comment l’amour peut ou ne peut pas vaincre la fatalité. Fiche allociné

      Projection suivie d’un buffet.
  • 21h00
    • Oh Boy de Jan Ole Gerster
      Niko, Berlinois, éternel étudiant et rêveur incorrigible, s’apprête à vivre les 24h les plus tumultueuses de son existence : sa copine se lasse de ses indécisions, son père lui coupe les vivres et un psychologue le déclare « émotionnellement instable ». Si seulement Niko pouvait se réconforter avec une bonne tasse de café ! Mais là encore, le sort s’acharne… Fiche allociné

Vendredi 18 octobre 2013

  • 14h00
    • Eat sleep die de Gabriela Pichler
      Raisa, une jeune immigrante d’Europe de l’Est devenue ouvrière en Suède se retrouve licenciée malgré son dévouement. Elle doit alors faire face à un système qui ne lui convient pas, celui du chômage. Mais sans diplôme et sans permis de conduire, difficile de trouver un nouveau travail. Avec un père à charge, Raisa n’a pourtant pas le choix. Munie de ses bottes de couleur, elle arpente les rues de la ville où elle a grandi, en quête d’un travail, sans jamais baisser les bras… Fiche allociné
    • Lore de Cate Shortland
      En 1945, à la fin de la guerre, Lore, une jeune adolescente, fille d’un haut dignitaire nazi, traverse l’Allemagne avec ses frères et soeurs. Livrés à eux-mêmes au milieu du chaos, leur chemin croise celui de Thomas, un jeune rescapé juif. Pour survivre, Lore n’a d’autre choix que de faire confiance à celui qu’on lui a toujours désigné comme son ennemi. Fiche allociné
  • 16h00
    • Keep smiling de Rusudan Chkonia
      Martha est heureuse dans la relation qu’elle vit. Elle a un chezsoi, elle sait où elle en est. Mais lorsque soudain deux fonctionnaires de la police sonnent à sa porte, tout bascule. Fiche allociné
    • Piazza Fontana de Marco Tullio Giordana
      Milan, décembre 1969, une bombe explose à la Banque Nationale d’Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Luigi Calabresi est chargé de l’enquête. Fiche allociné
  • 18h00
    • Operación E de Miguel Courtois Paternina
      Colombie, décembre 2007 : le monde entier attend la libération de deux otages des FARC, Clara Rojas et son fils Emmanuel né en captivité. Or quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’incroyable et bouleversante histoire de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en tragique périple. Fiche allociné
  • 19h00 : Soirée Anglaise (film + buffet)
    • Metro Manila de Sean Ellis
      Aspirant à une vie meilleure, Oscar Ramirez et sa famille quittent les montagnes du nord de la Philippine où ils vivent et viennent s’installer dans la ville de Metro Manila. Proie idéale dans cette ville impitoyable, Oscar va devoir tout risquer pour les siens. Fiche allociné

      Projection suivie d’un buffet
  • 21h00
    • Miele de Valeria Golino
      Irène vit seule au bord de la mer près de Rome. Son père et son amant la croient étudiante. En réalité, sous le nom de Miele, elle aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dignement. Un jour elle procure une de ces doses mortelles à un nouveau « client », M. Grimaldi. Elle découvre cependant qu’il est en parfaite santé mais qu’il veut mettre fin à ses jours, ayant perdu goût à la vie. Elle va tout faire pour l’en empêcher. Fiche allociné

Samedi 19 octobre 2013

  • 11h00
    • Le Mur invisible de Julian Roman Pölsler
      Une femme se retrouve seule dans un chalet en forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s’être pétrifiée durant la nuit. Fiche allociné
    • L’Esprit de 45 de Ken Loach
      L’année 1945 a marqué un tournant dans l’histoire de la Grande-Bretagne. L’unité de son peuple pendant les combats de 1939-1945, et le souvenir douloureux de l’entre-deux-guerres ont conduit à l’émergence d’un nouvel idéal social. La fraternité est ainsi devenue le mot d’ordre de cette époque. Pour former la trame narrative éminemment sociopolitique de son film, le réalisateur Ken Loach a eu recours à des séquences vidéo provenant d’archives régionales et nationales britanniques, à des enregistrements sonores et à des témoignages contemporains. L’esprit de 45 entend mettre en lumière et rendre hommage à un moment-clé de l’histoire du Royaume-Uni, marqué par un sentiment de solidarité sans précédent dont l’impact a été significatif pendant de nombreuses années et qui risque pourtant d’être redécouvert aujourd’hui. Fiche allociné
    • Love is all you need de Susanne Bier
      D’origine anglaise, Philip, la cinquantaine, s’est établi au Danemark où il vit seul depuis qu’il a perdu sa femme. De son côté, Ida, coiffeuse danoise, se remet progressivement de sa chimiothérapie, tandis que son mari vient de la quitter pour une femme plus jeune… Les trajectoires de ces deux êtres malmenés par la vie vont se croiser en Italie, à l’occasion du mariage de Patrick, le fils de Philip, et d’Astrid, la fille d’Ida… Fiche allociné
  • 14h00
    • Derrière la colline d’Emin Alper
      Au pied de collines rocheuses, Faik mène une vie de fermier solitaire avec son métayer et sa femme. Quand arrivent de la ville son deuxième fils et ses petits-enfants, il les met en garde contre les nomades qui traversent la région. Tandis que se déroulent les vacances, la menace rôde, invisible. Fiche allociné
    • Oh Boy de Jan Ole Gerster
      Niko, Berlinois, éternel étudiant et rêveur incorrigible, s’apprête à vivre les 24h les plus tumultueuses de son existence : sa copine se lasse de ses indécisions, son père lui coupe les vivres et un psychologue le déclare « émotionnellement instable ». Si seulement Niko pouvait se réconforter avec une bonne tasse de café ! Mais là encore, le sort s’acharne… Fiche allociné
  • 16h00
    • Lore de Cate Shortland
      En 1945, à la fin de la guerre, Lore, une jeune adolescente, fille d’un haut dignitaire nazi, traverse l’Allemagne avec ses frères et soeurs. Livrés à eux-mêmes au milieu du chaos, leur chemin croise celui de Thomas, un jeune rescapé juif. Pour survivre, Lore n’a d’autre choix que de faire confiance à celui qu’on lui a toujours désigné comme son ennemi. Fiche allociné
      Keep smiling de Rusudan Chkonia
      Martha est heureuse dans la relation qu’elle vit. Elle a un chezsoi, elle sait où elle en est. Mais lorsque soudain deux fonctionnaires de la police sonnent à sa porte, tout bascule. Fiche allociné
  • 18h00
    • Piazza Fontana de Marco Tullio Giordana
      Milan, décembre 1969, une bombe explose à la Banque Nationale d’Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Luigi Calabresi est chargé de l’enquête. Fiche allociné
  • 19h00 : Soirée Allemande (film + buffet)
    • The Lunchbox de Ritesh Batra
      Une erreur dans le service pourtant très efficace de livraison de lunch boxes (les «Dabbawallahs», service de plateaux repas à Bombay) met en relation une jeune femme délaissée et un homme proche de la retraite. Par le biais de ces boîtes, ils entament une correspondance et se mettent à rêver à une autre vie. Fiche allociné

      Projection suivie d’un buffet
  • 21h00
    • Le Premier homme de Gianni Amelio
      Août 1957. Un écrivain d’une quarantaine d’années, Jacques Cormery, rend visite à sa mère à Alger. La ville est en état de guerre. Il se souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens et algériens et de cet instituteur qui l’a projeté vers une vie inconcevable pour un enfant né dans une famille pauvre et analphabète. Fiche allociné

Dimanche 20 octobre 2013

  • 10h00 : Café ciné
    • Le Festin de Babette de Gabriel Axel
      Pour échapper à la sordide répression de la Commune en 1871, Babette débarque un soir d’orage sur la côte du Jutland au Danemark. Elle devient  a domestique des deux très puritaines filles du pasteur et s’intègre facilement dans l’austère communauté. Mais après quatorze années d’exil, elle reçoit des fonds inespérés qui vont lui permettre de rentrer dans sa patrie. Elle propose avant son départ de préparer avec cet argent un diner français pour fêter le centième anniversaire de la naissance du défunt pasteur… Fiche allociné
  • 14h00
    • Le Premier homme de Gianni Amelio
      Août 1957. Un écrivain d’une quarantaine d’années, Jacques Cormery, rend visite à sa mère à Alger. La ville est en état de guerre. Il se souvient de ses années d’écolier, de ses amis européens et algériens et de cet instituteur qui l’a projeté vers une vie inconcevable pour un enfant né dans une famille pauvre et analphabète. Fiche allociné
  • 14h30 : ciné-goûter
    • Petit corbeau d’Ute von Münchow-Pohl
      Chaussette, le petit corbeau, aime avant tout les spaghettis et bien sûr sa chaussette rayée mais c’est surtout un sacré coquin, jamais à court de bêtises ! Un peu poule mouillée, il réussit toujours à attirer ses amis dans des aventures qui tournent souvent… mal ! Le jour où il endommage le barrage qui menace d’engloutir toute la forêt et la maison qui l’abrite, Chaussette craint de devoir s’expliquer avec Mme Blaireau. Il décide alors de réparer son erreur… Fiche allociné
  • 16h00
    • Miele de Valeria Golino
      Irène vit seule au bord de la mer près de Rome. Son père et son amant la croient étudiante. En réalité, sous le nom de Miele, elle aide clandestinement des personnes en phase terminale à mourir dignement. Un jour elle procure une de ces doses mortelles à un nouveau « client », M. Grimaldi. Elle découvre cependant qu’il est en parfaite santé mais qu’il veut mettre fin à ses jours, ayant perdu goût à la vie. Elle va tout faire pour l’en empêcher. Fiche allociné
    • L’Esprit de 45 de Ken Loach
      L’année 1945 a marqué un tournant dans l’histoire de la Grande-Bretagne. L’unité de son peuple pendant les combats de 1939-1945, et le souvenir douloureux de l’entre-deux-guerres ont conduit à l’émergence d’un nouvel idéal social. La fraternité est ainsi devenue le mot d’ordre de cette époque. Pour former la trame narrative éminemment sociopolitique de son film, le réalisateur Ken Loach a eu recours à des séquences vidéo provenant d’archives régionales et nationales britanniques, à des enregistrements sonores et à des témoignages contemporains. L’esprit de 45 entend mettre en lumière et rendre hommage à un moment-clé de l’histoire du Royaume-Uni, marqué par un sentiment de solidarité sans précédent dont l’impact a été significatif pendant de nombreuses années et qui risque pourtant d’être redécouvert aujourd’hui. Fiche allociné
  • 18h00 : Soirée de clotûre
    • Le Roi du curling d’Ole Endresen
      Truls Paulsen est un champion de curling qui a tout gagné. Son perfectionnisme et sa névrose du millimètre se retournene un jour contre lui et il se retrouve alors hospitalisé sous le contrôle d’une psychologue et sous tutelle. Sous traitement, il a interdiction formelle de revoir ses anciens partenaires sportifs. Mais Gordon, son ancien entraîneur, mentor et meilleur ami tombe gravement malade et ne peut payer une opération. Truls Paulsen devra mener son plus grand combat pour retourner à la compétition et obtenir les gains pour sauver Gordon. L’amitié sportive sera-t-elle plus forte que tout ? Fiche allociné
    • Love is all you need de Susanne Bier
      D’origine anglaise, Philip, la cinquantaine, s’est établi au Danemark où il vit seul depuis qu’il a perdu sa femme. De son côté, Ida, coiffeuse danoise, se remet progressivement de sa chimiothérapie, tandis que son mari vient de la quitter pour une femme plus jeune… Les trajectoires de ces deux êtres malmenés par la vie vont se croiser en Italie, à l’occasion du mariage de Patrick, le fils de Philip, et d’Astrid, la fille d’Ida… Fiche allociné
      Les projections sont suivies d’un apéritif
  • 21h00
    • Operación E de Miguel Courtois Paternina
      Colombie, décembre 2007 : le monde entier attend la libération de deux otages des FARC, Clara Rojas et son fils Emmanuel né en captivité. Or quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’incroyable et bouleversante histoire de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en tragique périple. Fiche allociné
    • Eat sleep die de Gabriela Pichler
      Raisa, une jeune immigrante d’Europe de l’Est devenue ouvrière en Suède se retrouve licenciée malgré son dévouement. Elle doit alors faire face à un système qui ne lui convient pas, celui du chômage. Mais sans diplôme et sans permis de conduire, difficile de trouver un nouveau travail. Avec un père à charge, Raisa n’a pourtant pas le choix. Munie de ses bottes de couleur, elle arpente les rues de la ville où elle a grandi, en quête d’un travail, sans jamais baisser les bras… Fiche allociné
A Gaillac ainsi qu’en région, le cinéma européen est à l’honneur de la 10e édition du Festival du cinéma européen. Seize films de dix nationalités différentes, pour certains inédits ou en avant-première, sont proposés au public ; il s’agit plus que jamais pour Les 400 coups de favoriser la découverte et de valoriser la diversité des films. L’association réaffirme sa fidélité à une certaine idée du cinéma et maintient sa ligne éditoriale : exigence, diversité, rencontres sans paillettes ni compétition. Du jeudi soir au dimanche soir, le public est attendu pour défendre le chemin de la création et la joie d’un regard non formaté. – See more at: http://www.ville-gaillac.fr/sorties-loisirs-en-page-daccueil/page-2#sthash.X7avMMdB.dpuf

Pratique

Tarif : Soirée (Film + Buffet) : 13 euros. Nombreuses formules Pass à la journée, Passeport, …
Emplacement : Imagin’Cinémas – 3 place Rives Thomas – Gaillac

Les 400 coups
Téléphone : 05 63 57 01 28
Email : les400coups.imagincinema@orange.fr
Site Internet : www.cine81.com

source : organisateur / image © © Teddy Bélier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *