Environnement : Remise de la Marianne d’Or du Développement Durable

Remise de la Marianne d’Or du Développement Durable / © TrifylLe 12 juin dernier à Paris, Jean-Marc Pastor s’était vu remettre la Marianne d’Or du développement durable des mains de Jean-Louis Debré, Président du Conseil Constitutionnel. Ce lundi 30 septembre, le Président de Trifyl reçoit cette distinction sur le lieu même où son action a été menée durant plus de 15 ans.

Jean-Marc Pastor, et à travers lui tout un service public, sont reconnus pour un travail de longue haleine au service de l’humain et de l’environnement.

Madame Anne-Marie Escoffier, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, chargée de la Décentralisation est présente pour remettre la Marianne d’Or du Développement Durable, aux côtés de M. Alain Trampoglieri, secrétaire général de ce concours consacrant la démocratie locale.

Jean-Marc PASTOR, initiateur du projet TRIFYL 

1996-1999

Remise de la Marianne d’Or du Développement Durable / © Trifyl

Suite à un premier projet de plan départemental intégrant une solution de traitement des déchets par incinération, l’association des Maires et Elus locaux du Tarn présidé par le sénateur récemment élu, Jean-Marc PASTOR, engage un large processus de concertation et de participation pour élaborer un plan départemental accepté par l’opinion publique et portée par les élus locaux. Quatre scénarii sont proposés et présentés lors de près de 500 réunions dans les conseils municipaux. Un scénario est retenu à une très large majorité pour être développé sur le territoire.

1999

Création de TRIFYL, syndicat mixte départemental pour la valorisation des déchets ménagers et assimilés, service public qui conduit en régie des activités à caractère industriel et commercial. Son fonctionnement repose sur 3 valeurs fondatrices en vigueur depuis sa création, la solidarité, la mutualisation et la péréquation.
Pour financer les premiers investissements, les collectivités adhérentes acceptent de verser à TRIFYL durant deux ans une contribution, en plus du service de traitement qu’elles continuent à financer.

2001-2005

Un observatoire départemental des déchets est constitué. Il regroupe 4 collèges (élus, socioprofessionnels, administrations et associations) ; il est chargé de mener la réflexion sur le mode de valorisation qui emportera le consensus. S’en suit une série de visites, d’expertises et d’échanges sur les différents modes de traitement.
Lors d’un déplacement à Chicago, dans le cadre d’une mission parlementaire sur le sujet des OGM, Jean-Marc PASTOR découvre la technologie du bioréacteur, procédé peu connu en France et non usité à l’échelle industrielle.
Après contacts avec les experts étrangers, la technologie bioréacteur est retenue au sein de l’observatoire comme un mode qui allie les critères économiques, la préservation de l’environnement, l’acceptation sociale et la réversibilité.

2005-2013

Développement d’un dispositif de communication et de pédagogie avec le déploiement sur le territoire d’une équipe d’ambassadeurs du tri (programme pédagogique dans les écoles, campagnes de porte-à-porte, présence sur les manifestations locales), un programme de communication multimodale (publications périodiques, campagne d’affichage départemental, présence en ligne et sur les réseaux sociaux), mais aussi un circuit pédagogique, destination de tourisme industrielle.

Le bioréacteur dans son fonctionnement produit aujourd’hui du biogaz riche en méthane et intègre la cogénération (production d’électricité et de chaleur), le biométhane carburant (flotte dédiée et ouverture aux véhicules des adhérents). Les élus de TRIFYL ont souhaité aller plus loin dans la valorisation du biogaz en menant en interne une politique Recherche et développement. Un travail tout particulier a été mené sur la filière Hydrogène (à partir du biogaz) au travers du projet Vabhyogaz. En a découlé la création de PHYRENEES, communauté de l’hydrogène en Midi-Pyrénées et une participation aux instances régionale, française et européenne de cette filière d’avenir, Bureau AFHYPAC et HYER (Europe).

Aujourd’hui 

  • 220 agents de la fonction publique
  • Une cinquantaine de métiers différents
  • Un réseau de déchèteries (28)
  • 11 quais de transfert
  • Deux usines de tri
  • Deux plateformes de compostage
  • Deux plateformes bois énergie

Ces sites trouvent toute leur place dans le dispositif Bois-Energie avec l’implantation par TRIFYL de réseaux de chaleur gérés en interne en lieu et place des collectivités adhérentes et en partenariat avec la filière forestière et sylvicole. Il s’agit pour TRIFYL de porter les investissements et l’exploitation, l’usager n’ayant à sa charge que le coût du kilowatt.

Ajoutons le partenariat interdépartemental avec le SYDOM de l’Aveyron qui, au-delà de la valorisation de ses déchets résiduels par le bioréacteur, mène avec TRIFYL les études sur l’optimisation et les évolutions du dispositif de valorisation des déchets sur les deux territoires.

L’action législative du sénateur Jean-Marc Pastor 

Remise de la Marianne d’Or du Développement Durable / © TrifylLa Marianne d’Or consacre chaque année le dévouement, la rigueur, la créativité, les innovations et la passion des élus pour l’action locale. Le Conseil constitutionnel se porte garant de la valeur de cette distinction. En l’occurrence, la Marianne d’or attribuée au sénateur Jean-Marc Pastor reconnaît l’action qu’il a entreprise il y a des années au plan législatif pour faire prendre conscience au législateur qu’il existe des systèmes vertueux en matière de traitement de déchets hors la voie de l’incinération.

Dans son rôle de parlementaire, le sénateur a mis en avant la technique du bioréacteur et obtenu l’inscription de ce procédé dans la loi en 2006. Son initiative parlementaire, avec à la clé une incitation fiscale liée à la maitrise des gaz à effet de serre et à la production d’énergie renouvelable était un acte d’identification. Il a tout mis en oeuvre pour donner une consistance à ce qui était un projet et a trouvé les arguments pour convaincre une majorité loin d’être acquise à cette cause. Élu d’opposition porteur d’une proposition législative face à l’hostilité de principe du Gouvernement de l’époque, il a malgré tout convaincu le groupe sénatorial consacré à la gestion déchets, puis la commission des affaires économiques, puis le Sénat en séance, unanime, de la pertinence d’une réponse à partir de la biomasse via le système du bioréacteur. L’Assemblée nationale, alors présidée par Jean-Louis Debré, avait ensuite adopté le texte à son tour. Une gymnastique un peu hors du commun !

Le sénateur a bataillé durant plusieurs années pour obtenir la mise en oeuvre par l’Etat du code des douanes modifié, demandant un règlement d’application qui a tardé à venir au gré du changement de personnel politique dans les ministères et du peu d’empressement des cabinets parisiens pour aboutir. Un nouvel amendement est passé au Parlement en 2011… Parallèlement, il travaillait d’arrache-pied à la tête de Trifyl et de PHyRENEES sur la question concrète de la valorisation des déchets.

C’est le bilan de 7 ans de travail en faveur du développement durable qui est salué par Jean-Louis Debré, devenu président du Conseil constitutionnel, tout comme par Christian Poncelet, ancien président du Sénat, présent pour l’occasion au Conseil constitutionnel le 12 juin et qui avait également voté le texte du sénateur Pastor. 7 ans en faveur du triptyque « environnemental, économique, social (ou sociétal) » au coeur du travail quotidien de Jean-Marc Pastor. Ce dernier a démontré concrètement, dans la poursuite assidue de son projet, que la solution en laquelle il a cru était viable et portait des perspectives de développement très intéressantes en matière de production d’énergie renouvelable.

Renseignement :

Trifyl
81300 Labessière Candeil
Téléphone : 05 63 81 23 00
Email : secretariat@trifyl.fr
Site Internet : www.trifyl.fr

Source : Communiqué de Trifyl.
Photo : © Trifyl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *