Saix : Le Vestiaire des filles, théâtre à la MJC

Le Vestiaire des filles (c) MJC SAIX

Le Vestiaire des filles
samedi 13 avril 2013, de 18h30 à 22h15
Saix – MJC

Théâtre, par le duo « Vestiaire des filles »

A 18h30 : « Vol en intérieur »
« Il est rare qu’Anna Pétroletta n’ai rien à raconter. Si elle manque de mots, elle s’en fait livrer. Si elle manque d’imagination… Mais cela n’est pas pensable. Il est rare que Laurens Fisher se laisse embarquer dans les tribulations de sa comparse. Elle se plaît à semer ses grains d’humour et de malice qui font déraper cette histoire déjà bien compliquée à raconter..
Une histoire qui semble s’inventer au fur et à mesure du spectacle grâce à l’imagination déjantée d’Anna Pétroletta et de sa souffre-douleur « Laurens Fisher ».
Ce duo farfelu vous invite à la rêverie et à la poésie de l’absurde dans un spectacle entre l’univers du cirque et le cabaret. Un univers où l’on joue à « faire semblant »… comme dans le monde de l’enfance.

A 21h : « Crime capillaire »
« Quoi de plus tentant que d’accepter un contrat ? Quoi de plus difficile que d’allier deux métiers ? Quoi de moins futile que l’argent ?… »
Le duo du « Vestiaire des Filles » flirte avec le polar. Un huis clos dans l’appartement d’une banquière. L’arrivée inopinée d’une intruse. Une situation somme toute réaliste si nos deux investigatrices n’y mettaient pas leurs touches décalées et absurdes.

Entre les 2 représentations entracte gourmand. Réservation conseillé avant le 12 avril

Pratique

Tarif : Une représentation Adultes 5 euros, enfants (moins de 18 ans) 3 euros – Les 2 représentations Adultes 10 euros / Enfants 6 euros
Emplacement : MJC – 1 allée de Boussac – 81710 Saix – Saix
Horaires : 18h30 « Vol en intérieur » et 21h « Crime capillaire »

MJC de Saïx
Téléphone : 05 63 74 82 29
Email : mjc.saix@free.fr
Site Internet : www.mjc-saix.fr

source : organisateur / image © MJC SAIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de répondre à la question suivante : *